Sélectionner une page

JoJo’s Bizarre Adventure” (ジョジョの奇妙な冒険, JoJo no kimyō na bōken (en japonais) est un manga créé par Hirohiko Araki depuis 1986 et qui continue aujourd’hui avec sa 8ème partie: JoJolion. Fameux pour ses citations, ses stands, ses personnages charismatiques et originaux. En conséquence, JoJo sublime le manga via le ton osé mais réussi de l’œuvre.

jojo's bizarre adventure

Comment avance JoJo’s Bizarre Adventure ?

JoJo a un fonctionnement simple. Dès qu’une partie finie, nous passons à la génération des Joestar suivante. De plus, nous suivons un nouveau protagoniste ayant un but différent. Les protagonistes ont toujours accompagnés des personnages secondaires, souvent, bien écrits eux aussi. Par exemple, Golden Wind parachève les détails chez même les personnages secondaires les plus petits. Tout ceci fait en sorte de créer des personnages intéressants, attachants et uniques, surtout les antagonistes principaux. Ils sont l’apex du développement, tous ayant une idiosyncrasie unique qui remet en question notre manichéisme. Mais ce n’est pas tout, en plus de leur développement magnifiquement orchestré, de leur design osé mais particulièrement remarquable, il ont là a quintessence de la personnification de leurs idées: les Stands.

Qu’est-ce qu’un Stand ?

Les Stands sont les principales habilités des personnages dans JoJo, de la partie 3 à 8. Et oui, avant la partie 3, les Stands étaient remplacés par quelque chose d’autre, le Hamon. Le Hamon étant, au début, la première forme de “pouvoir” apparue dans JoJo.. Mais ici, nous parlons des Stands, alors qu’est-ce qu’un Stand ?

Ils sont la formation, personnification des idéologies, manière de penser, des personnages. Ici, ce n’est pas de la force brute, mais la psyché, détermination moral des personnages qui font leurs forces.

jojo's bizarre adventure
Giorno Giovanna, protagoniste de la partie 5: Golden Wind. Avec son Stand derrière: Gold Experience.

Mais, ce n’est pas tout, les pouvoirs ne sont pas que les Stands, mais leurs propres capacités (aux Stands) ! Donc en plus d’avoir une forme spirituelle pour affronter leurs ennemis, cette même forme (le Stand) a elle-même une capacité. Toutes en ont une. Mais pour éviter tout spoil, je ne dirai rien.

D’ailleurs, Hirohiko Araki, étant fan de mode et de tendance, a prit un malin plaisir à donner des noms de groupes ou de musiques, aux Stands.

D4C
D4C (Dirty Deeds Done Dirt Cheap), Stand de Funny Valentine (antagoniste de la partie 7) mais aussi une musique de AC/DC.
king crimson
King Crimson, Stand de l’antagoniste de la partie 5 mais aussi le nom d’un groupe musical: King Crimson.

Et ces deux exemples ne sont qu’une infime partie de l’inspiration d’Araki. Les poses, aussi, sont des poses venant de la vraie vie.

L’ambiance générale ?

L’ambiance dans JoJo est réussie. Les musiques sont en parfaite liaison avec la scène actuelle (surtout les OSts), les dessins sont vraiment bons. De plus les histoires des différentes parties, qu’elles vous plaisent ou non, sont variées. Il y a des rebondissements imprévus, du drama et des personnages hauts en couleurs, mais avec des idéologies incroyables.

Le scénario des parties de JoJo’s Bizarre Adventure ?

A vrai dire, je ne peux pas dire que l’un est mieux que l’autre car les scénarios changent constamment en fonction des parties. Dans l’une nous sommes en Italie pour stopper le Parrain de la mafia vendeuse de drogue, dans l’autre nous sommes au 19ème siècle. Et ce, en ayant toujours des antagonistes mineurs sympathiques (qui ne nous ennuient pas), avec, même s’ils ne sont pas important, des Stands hors du commun. Ensuite, nous avons les antagonistes principaux. Et là, je peux vous en parler longtemps. Tout ceci mélangé avec une aventure dangereuse, pavée d’épreuves sûrement létales.

Avis personnel:

JoJo est un manga certes décalé sur certaines choses, mais qui ne se veut pas parfaitement dans les normes, il est décalé et il le sait. Araki fait exprès d’utiliser des vêtements improbables pour ces personnages, car il se moque des codes du manga. De plus, les dessins sont très beaux à voir, les émotions totales, et les significations des personnages sont puissantes. Ses personnages sont attachants et remplis de détails incroyables. Ses musiques puissantes et dynamiques, mais surtout, adaptées à la situation. Les chorégraphies de combat sont succulentes, JoJo ne doit pas être critiqué d’un point de vue externe sans s’y être plongé et avoir dépassé la partie 1 . JoJo est peut-être décalé.

Mais aucun génie n’est né sans une touche de folie.

jojo

Share This

S'inscrire

Connexion identifiant